MONTEGRAPPA

 


Quelle belle marque et comme elle a su me faire rêver pendant des années par ses couleurs chatoyantes, son écriture d'une douceur inégalée.


Née en 1912 et longtemps considérée comme le must des productions européennes elle a subi quelques vissicitudes commerciales, qui malheureusement lui ont fait perdre un peu de son lustre.


Ayant lié son sort au rouleau kompressor Mont Blanc elle a connu ces dernières années un surcroit de notoriété auprès du grand public à grand coup d'annonces , de publicité., mais aussi de nouveaux produits comme le Nero Uno, qui lui ont fait perdre ce fameux supplément d'âme que seuls la patience, le génie et la passion peuvent donner à la création humaine...


C'est dommage et ces erreurs auraient pu être rectifiées, mais les résultats n'étant pas au rendez-vous, la séparation devenait inéluctable.


Aujourd'hui, sous le nom de Elmo-Montegrappa, nous assistons à un retour dans le giron de la famille fondatrice, animée par ce qui semble être à la fois un retour (croire à ses produits) aux sources accompagné d'un choix commercial de coller à l'événement quel qu'il soit.


Volonté de surprendre, soif de commémorations afin d'être dans le coup, à la mode, branché.


Pourquoi pas.


La base reste souvent celle de l'Extra, un peu servi à toutes les sauces, mais jamais sans intérêt.


J'en profite pour vous montrer une photo d'un modèle ayant apparemment fait les frais de la restructuration, mais que j'aimais bien.


Il s'agit de l'Embleme, beau sujet en celluloïde, attributs en argent massif,agrémenté de la fameuse petite roulette, destinée à préserver les revers de poches.


A ne pas manquer, si vous en trouvez,de préférence en plume fine ou médium à la rigueur.


 

Breaking news : je reçois à l'instant la photo, que je vous transmet, d'une nouveauté, toujours sur la base de l'Extra illustrant à la fois le cent cinquantenaire de l'unité italienne et le travers désormais bien affiché de la marque pour les stylos commémoratifs en édition limitée.

Ce véritable "toc" est désormais largement partagé par la plupart des marques de stylos.

Fêtons, fêtons donc, avec plus ou moins de bonheur et d'élégance.

Pour ma part, il me semble que cette belle Italie méritait mieux que ce décor "tomate-mozza" !

Enfin, ce que j'en dis...

Ceci dit l'Extra est un super-stylo, belle plume, mais débit souvent capricieux.

Fantasia Italiana
Fantasia Italiana
montegrappa cursive
montegrappa cursive

 

Montegrappa se souvient que c'est la rentrée des classes et nous prie d'insérer ce petit mémo, qui devrait concerner les grands comme les petits, à savoir que l'écriture demeure un formidable moyen de communication et que s'en priver ou ne pas l'encourager chez autrui relève du péché .

En effet, jusqu'à preuve du contraire on écrit avec son corps et le stylo plume reste le moyen le plus élaborré par l'espèce humaine pour extraire la pensée du néant oû l'ignorance la tient enfermée dans le dédale de l'absence de conscience.

D'un seul coup vous vous êtes senti un peu bête avec I-chose alors que vous aviez un I - Pen ( i pour intelligence ? ).

Pas de regret , les deux se complétent,( purée, j'ai mal aux doigts avec ce clavier ).

Donc parents désormais éclairés songez à faire un petit effort sur le budget stylo de vos marmots sans abuser de l'habituel prétexte:

"j'en achète pas, il va me le perdre...".

Expression masculine dans 3 cas sur 4 ...

Avec un bon stylo , on est à l'aise pour prendre une dictée dans le bon tempo, corps et pensée sont à l'unisson.

Les uns rament pendant que les autres filent grand-largue après la bouée.

Les régatiers me comprendront.

Ciao.