Nouvel article de blog

Bon, j'ai quelque mal à me remettre au clavier, tout occupé, que j'étais à nager dans les eaux bleues de la mer.

Nager permet d'éviter de trop penser.

Si tu t'arrêtes, alors tu coules.

Par le fond.

C'est comme tomber sur le sol.

Faut-il se relever en s'appuyant sur la terre?

Ou bien au ciel ?

Réponse : dans le shobogenzo.

 Manuel totalement inconnu des équilibristes.

Pourtant parfaitement formés par de subtiles et profondes études dispensées par les sophistes de prestige aux quatre coins du monde, surtout celui parlant anglais.

Sous la mer, le fond est comme le plafond.

Rien de ce que l'on apprend sur la terre n'y a cours.

Faut-il s'enfoncer dans les profondeurs pour trouver l'air libre ou gagner la surface ou vous attends la ligne du pêcheur?

Enfin, bref, ce matin, j'ai envie de mettre sur le papier cybernétique les quelques notes rassemblées pour commenter les décors de stylos japonais.

C'était un prétexte.

Me voici dévoilé.


 Je commence:

Guao Xi:

La couleur de l'eau est verte au printemps, bleu vert en été, vert d'eau en automne et noire en hiver.


Lors de la sélection des peintures célèbres de la dynastie Tang, il a été enregistré, que les peintures de paysages Li Si Xun aux couleurs vertes et bleues très fortes, ont reçu les louanges de l'Empereur Xuan Zong comme les meilleures peintures de paysage de la nation.


Azurite : vert minéral.

Bleu-vert, vigueur et vitalité.


Une peinture récite un poème et un poème dessine une peinture.


Bao Juyi:" l'eauest pavée de stries du soleil couchant, la rivière chuchotante vire au rouge"


Séparées par les rochers, les eaux du torrent se séparent, mais finissent toujours par se retrouver.


Radical de la soie dans l'idéogramme des couleurs.


Laque décorative : Royaumes combattants.


Médecine : le vert de l'Est pénètre jusqu'au foie, le bois et son chiffre est le 8.Sa saveur : l'aigre; son organe , la vue; les muscles et l'activité.Petit Yin.


Je n'ai jamais rien vu de si prodigieux, de si fantaisiste, de si admirable et poétique comme art.

Estampe de brocard : nishiki-é.

Architecture graphique nouvelle: impact visuel crée par les chevelures des femmes.

Noir : l'absolu, comme une ponctuation.

La pâleur d'un visage.

Fond micacé, destiné à faire ressortir la blancheur d'un visage.

Conventions du style Ukiyo-é :

yeux représentés par une mince fente, bouche réduite à sa plus simple expression, absence de dégradé exprimant le modelé du visage.

Modèle : Naniwaya Okita ou Takashima Ohisa.

L'ovale du visage donne son caractère au modèle.

Dessinées par Utamaro le physiognomoniste.

Pas de gros plans, présents seulement dans l'anthologie poétique, section de l'Amour (kazen koi nobu) en 1794.

Virtuose de la représentation de la chevelure et influencé par Katsukawa Shunka et sa série de portraits d'acteurs kabuki représentés en buste et reprise par Fujin Sogaku Juttai.

Saisir sur des visages des expressions liées à la psychologie révélatrice de types ou à capter des attitudes constantes et caractéristiques du comportement féminin.

Portraits à mi-corps se détachant sur fond micacé, par opposition aux portraits de groupe ou en pied.

Okubi-é ou portraits à mi -corps.

Couple de phénix, allégorie du bonheur conjugal.

Peigne ovale, accessoire destiné à retenir momentanément la chevelure.

Shinbutsu hihô Taizen .

La première ligne renvoie à l'illustre poème attribué à Susanoo, dont fait état la préface du Kokinshu dans son éloge de l'efficace miraculeux de la poésie japonaise.

Susanoo l'aurait composé après avoir triomphé su serpent à huit têtes et huit queues.

Comprendre, que la formule opère une transformation spatiale dans laquelle tout endroit devient l'enceinte , dont sont exclus les serpents.

Majinai-uta, la base des poèmes magiques, trésors de la poésie magique.

Ou comment devenir inattaquable en menaçant de délation , dans ce cas , du serpent à son ennemi naturel, ici le sanglier: yamatachi hime, l'ennemi du serpent.

Transfert des propriétés physiques et morales du sanglier sur une personne afin de devenir inattaquable par le serpent.


Wabi sabi : incomplet, impermanent imparfait, asymétrique.

Comme l'insecte: la grandeur existe dans les détails discrets, oubliés, mineurs , éphémères.


Mushi.


Zhong Kui, le chasseur de démons, japonais Shoki.


Taikobo : T'hai Kung Wang.


C'est l'histoire d'un mec,dont la seule activité consiste à se rendre à la pêche le matin et de revenir au crépuscule.

Les mains vides.

Sa femme se désespère.

Un jour , elle le suit au bord de la rivière et constate, qu'il pèche avec une canne sans fil ni hameçon.

Elle le plante et file avec un des potes du pêcheur.

Un jour, passe l'Empereur, qui demande :"que fais-tu ?".

"ne vois tu pas que je pêche?"

Il le nomme sur le champs gouverneur de la province.

Le temps passe.

Un jour se présente son ex, qui se plaint d'avoir été abandonnée par son nouveau mari, avec les enfants qu'elle lui a donné.

Voyant sa gloire nouvelle, elle demande au mec de la reprendre.

Ce dernier laisse choir sa tasse de thé sur le sol et lui dit.

"si tu réussis à remettre le thé dans la tasse, alors oui, je te reprendrai ".


A suivre .








Azurite : vert minéral.



Écrire commentaire

Commentaires: 0