Qilin la magicienne de Namiki.

Kirin
Kirin

Licorne, comme tu es belle avec ton corps de cerf couvert d'écailles,queue de buffle, front de loup, sabot fendu et corne au front!

Tu pourrais effrayer l'ignorant,qui juge selon les apparences, mais tu es l'image même de la bonté respectueuse du vivant.

Voilà présentée quelque chose que vous ne connaissiez pas du bestiaire mythique de la Chine, connue sous le nom de Quilin, japonais Kirin et que nous traduisons improprement par Licorne, faute de mieux et notre erreur, comme souvent, nous rapproche de la vérité, puisque Quilin, signifie aussi , "ce qui ne ressemble à rien".

Au point de confusion oû vous vous trouvez face à cette apparition surprenante, que votre imaginaire dans ses phases les plus délirantes n'avait même pas imaginé d'en concevoir même l'idée, vous aimeriez que cette pseudo-licorne soit en fait un dragon, celà vous aurait peut-être rassuré de pouvoir vous raccrocher à un concept.

Dommage, ce n'est pas possible !

Mais quand même,quelle bonne idée d'avoir sorti de l'oubli notre Kirin, qui fait partie des 4 animaux merveilleux porte-bonheur, qui bien entendu sont 5 (les 4 Orients, plus le centre).

Pour mémoire : le Tigre Blanc, le Phénix, Le Guerrier Noir (Tortue),et le Dragon Bleu.

Voilà pour les 4 Orients, plus le Vide , représenté par notre Kirin.

L'idée est d'autant plus appréciée, que la symbolique du Kirin est associée à la naissance d'un grand sage.

On dit qu'elle ne se manifeste, notre licorne, que lorsque le gouvernement est bon...

J'espère que les artistes de Namiki ont du nez et qu'ils ont pris toutes les garanties nécessaires avant cette prophétie à haut risque.

Comme la licorne est associée à la Terre et à l'estomac, souhaitons nous une bonne digestion, puisque c'est l'heure.

En ce qui concerne le stylo proprement dit et le travail taka maki-è, je crois,que nous sommes devant un pur chef-d'oeuvre, qu'il faudrait pouvoir comparer avec la série des dragons de Sailor, qui nous avait produit aussi un Kirin de toute beauté.

A plus.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0