Ce canard est-il un Coq ?1

Cocorico ou coin-coin ?
Cocorico ou coin-coin ?

 

Oui, c'est une bonne question, comme la fameuse histoire des vessies et des lanternes .

 

Pourtant vous y avez cru pendant des années, parce que c'était écrit noir sur blanc sur le catalogue .

 

Cette pauvre bête de canard mandarin était un coq...

 

 

Vous n'y croyez pas pourtant c'est vrai et ce pauvre Yukari réalisé en hira et togigashi restera pour tout le monde, un noble gallinacée, mari de la poule... d'eau.

 

Mais assez ri revenons à ce modèle magnifique assez rare ; le plumage du mâle durant sa parade nuptiale est un véritable chatoiement de couleurs, que l'artiste a su rendre parfaitement avec un bel orange de cadmium, quoique un peu éloigné de la réalité, mais qui s'en soucie.

 

D'ailleurs l'artiste s'est montré frondeur sur le sujet, car j'ai repéré un modèle unique au hasard d'une expo, dont le jabot est bleu de céruléum, ce qui indiquerait alors qu'il s'agit d'une femelle. Drôle de coq ...

 

Avant de vous endormir du sommeil du juste, ne manquez pas d'évoquer la belle allégorie de l'amour conjugal à travers l'expression de ces deux canards nageant de conserve, comme c'est la règle puisqu'il s'agit des canards de Foh (Bouddha), récitant des mantras .

 

Un chinois y verra également un rappel de la troisième relation sociale.

 

C'est beau l'amour.

 

 

 

 



Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Radim (jeudi, 12 juillet 2012 18:12)

    Nice post dude