Connaissez-vous Nazu no Yoichi ?

Nazu no Yoichi
Nazu no Yoichi

Les thèmes de batailles du Moyen-Age japonais ne sont pas courants dans le paysage stylographique.

 

C'est pourtant le pari choisi par Sailor et Kinsey,à Madrid,pour une édition limitée très exclusive de 10 pièces consacrées au personnage de Nasu no Yoishi.                      Il m'a semblé utile de vous en dire deux mots ,afin de ne pas passer à côté du souffle épique et de cette belle histoire .                En effet,quand on sait à qui et à quoi fait référence le thème de ce stylo,ceci rends encore plus attachant la représentation de Nasu no Yoichi,le jeune archer de 17 ans choisi par Yoshitsune,pour relever le défi du clan Heike ,c'est à dire celui de l'empereur.

 

Cette lutte mortelle entre les Minamoto et les Heike a produit des masses de littérature,qui en font un des substrats de la pensée japonaise vivante.


L'artiste à la recherche d'un thème épique ne pouvait passer à côté.De même lorsque la personnalité de Yoshitsune et de son frère Yoritomo vous sera plus familière,j'essayerai de vous étonner avec un décor Namiki ancien ,qui fait directement appel à la saga des Minamoto...


Pour vous mettre dans l'ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=VKl9ArFYpkM. Lumière !
Vous voici en plein combat à Yashima ,sur les rives de la mer intérieure,oû s'affrontent les Heike,qui possèdent la suprématie sur mer et les Minamoto ,des cavaliers ,menés par le héros Yoshitsune et son fidèle Benkei.Le combat s'engage.Objectif :la capture du jeune empereur et des attributs divins,dont le sabre et le miroir sacré.
La reine mère tente d'user de la magie en défiant Yoshitsune et engage le destin des Heike.La jeune soeur de Yoshitsune,qui fait partie de la suite des Heike(Corneille,nous voilà ! ),portera l'éventail de commandement de Tomotori ,le général des Heike. Un archer devra toucher l'éventail,sinon ce sera un présage de défaite démoralisant .Ecartant ses grognards,avec l'acuité exceptionnelle de jugement ,qui le caractérise,il va choisir un jeune homme inexpérimenté.              Il jauge seulement son "intention".                                     Comme il s'agit d'une ordalie,ou jugement de Dieu, il choisit évidement l'âme exempte de tout calcul.


Je me permet ici de citer un petit poème écrit en coopération avec Tadahiro,il y a quelques temps déjà.


"Chevauchant les vagues, tu crèves l'oeil du soleil. La sincérité ".

 

Capté ? oui ? Alors ,vous êtes japonais !

 

Quant aus stylo en lui-même,le choix de l'artiste d'un modèle dépourvu d'agrafe,permet une lecture du décor sans aucune discontinuité et sur un objet aussi petit ceci relève de l'exploit.

Une densité tout à fait exceptionnelle d'or de bleu et de rouge gràce à la magie du maki-é.

 

Le prix est en rapport avec la beauté de l'objet.

Orné d'une plume Nagahara en or 21 carats et utilisable avec cartouche ou convecteur,il vous est proposé au prix de 18 000.

Écrire commentaire

Commentaires: 0